Accueil > Nos Publications > 2 - Echanges - La Lettre de SEL’idaire > Automne 2002

SELIDAIRE

Automne 2002

EDITO (uniquement)

samedi 21 septembre 2002, par Daniel D., Manuel

La voici cette lettre d’automne, attendue par ceux qui étaient à la
grand’messe des Sel, à Arbusigny en août, organisée par le SEL
d’Annecy et orchestrée par Jean-Luc Tardivel
, et peut-être pas attendue
du tout par les autres.
Comme tous les ans, elle va dégouliner de sentiments attendris : il faut
vous y faire, vous qui restez loin du tumulte dans votre "local".

Ceux qui
font le déplacement, même lorsqu’ils sont venus à reculons en se disant
"Oui, bon, quoi, c’est toujours pareil !" se font prendre à l’instant même
où ils débarquent et rencontrent le premier sourire de quelqu’un qu’ils
n’ont pas vu depuis l’année précédente. On est en famille. C’est bon,
c’est chaud et ça réchauffe... Même si ça chauffe.
Eh bien, cette fois, en réalité, ça n’a pas tellement "chauffé" justement et
les diverses AG se sont déroulées dans un climat dans l’ensemble
paisible et constructif...

Comme d’habitude, il y avait du pain sur la planche, à côté des ateliers
qui marchent presque tout seuls comme les deux routes, celle des SEL et celle des Stages. Des nouvelles nous
ont été données des "nouveaux" ateliers, comme la systémique, l’interinformation internationale, le JEU qui
prennent leur vitesse de croisière, sur le site miroir de SEL’idaire orienté vers l’interactivité.

Le secrétariat est toujours plus ou moins à réorganiser : ses activités, passées et futures devaient être
analysées, décidées et distribuées, l’état de ses finances exposé par le trésorier. Les listes Internet dont l’énoncé
doit être clair pour bien remplir leur rôle, méritaient d’être dépoussiérées, renommées et leurs règles clairement
établies.

Vous les trouverez plus loin, de même que les statuts, dont la modification est soumise au vote d’une
Assemblée Générale Extraordinaire par correspondance, conformément au voeu unanime émis lors de la réunion
plénière
qui, après discussion serrée dans l’AG de SEL’idaire, seront proposés à votre vote.

Si la documentothèque reste, faute d’articles concernant les SEL, dans une léthargie regrettable, il n’en est pas
de même pour la mise à jour de Sel Mode d’emploi, à laquelle une équipe s’est attelée ni même pour un
revenant, notre journal Echanges qui semble vouloir émerger des limbes.

Mais la grande nouveauté annoncée était le Forum Social de Florence du 6 au 10 novembre, un Forum qui
devait relayer, pour l’Europe, celui qui remporta un succès mondial depuis deux ans à Porto Alegre, au Brésil.

A
Arbusigny, une équipe de volontaires s’est proposée pour y présenter les Sel français et leur spécificité
SEL’idaire, parmi les divers ateliers qui, pendant quatre jours, ont parlé des systèmes équivalents d’Europe
comme ceux d’Italie, Allemagne, Belgique, Luxembourg etc. Mais cette mouvance SEL s’est intégrée à Florence
dans un mouvement plus vaste, celui de l’économie solidaire sous toutes ses formes, pour faire émerger un
monde différent de celui que veulent nous imposer trop de politiques, de financiers, de spéculateurs.

La
prochaine lettre vous rendra compte de notre place dans ce nouveau monde en marche.

Le Secrétariat de SEL’idaire

P.-S.

Nota : cette lettre peut être obtenue sur papier en écrivant à l’adresse ci dessus (40 pages env.) soit 10 €uros port compris.(à joindre à votre demande)

titre documents joints