Accueil > Presse - Medias - Livres > Articles de presse > Archives de la revue de presse (articles parus avant 2010) > Année 2003 > capcite.com - 22/08/2003 - Le SEL du Faubourg

capcite.com - 22/08/2003 - Le SEL du Faubourg

vendredi 22 août 2003

Vous habitez le nord de Paris et vous cherchez des cours de musique, de théâtre, d’informatique, de poterie, une baby-Sitter, vous désirez échanger des objets, faire de nouvelles rencontres, partager un savoir-faire ou tout simplement faire la fête ?... Dans le cadre du SEL ( système d’échange local ) vous pouvez faire des échanges de biens, de savoirs ou de services non marchands et rémunérés dans une monnaie locale qui est propre : « Le Pigalle »...

C’est le dernier né des SEL de Paris. Moins d’un an d’existence et déjà beaucoup d’espoirs suscités. Initié par Régis Fagelin qui connaît bien l’organisation des SEL, celui du Faubourg prend peu à peu ses marques et affiche son ambition de couvrir le Nord de la capitale.

Informatique, atelier modelage, lecture à voix haute pour non voyants, garde de chats, baby sitting, bricolage, cours de musique, balades en forêts... Afin de relayer la multiplicité des échanges, un site internet a été créé et une réunion se tient dans un café du XVIIème, chaque samedi matin. C’est l’occasion de rencontrer des nouveaux, de leur expliquer le système de fonctionnement de l’offre et la demande dans la monnaie locale : le Pigalle.

Selon Régis " Beaucoup de gens de bonne volonté n’ont rien à proposer et nous disent : je ne sais rien faire. En discutant avec eux, on s’aperçoit qu’ils savent bien parler français, écrire... voilà typiquement l’ exemple de services qu’ ils peuvent rendre à d’autres qui rencontrent des difficultés dans le domaine. De toutes façons, poursuit Régis, si le courant ne passe pas, l’ échange n’a aucune obligation d’être. Ce n’est pas un commerce. En fait, l’échange n’est qu’un prétexte aux rencontres. Par ce biais, souligne t-il, on recréé du lien social". L ’idéal étant, de constituer à terme, un SEL par quartier".

En attendant, ce week-end, Le SEL du Faubourg organise sa première BLE ( bourse locale d’échange ). Emmanuelle, l’une des adhérente reçoit dans son atelier d’artiste. Comme un vide-grenier privé, c’est la possibilité d’amener toutes sortes d’objets que l’ on souhaite échanger contre des Pigalles ou contre d’autres objets découverts sur place. Chaque Séliste apporte un plat et une boisson, à partager lors d’un buffet commun.

SEL du Faubourg
58, rue de Toqueville (XVIIème).
Tél : 01 42 67 75 54.
http://www.sel-faubourg.org

Peut-on échanger sans argent ?
C’est depuis le milieu des années 80 que sont apparus et se sont développés en Amérique du Nord, puis en Grande-Bretagne, en Allemagne, en France, en Italie... des cercles ou systèmes locaux d’échange. Leurs membres, après avoir établi une unité de compte singularisant chaque association, échangent localement, hors des circuits habituels des transactions privées « marchandes », des services, des savoirs et des biens de nature très diverse. Chaque membre a son vécu ; chaque SEL, ses spécificités. Plus de 300 systèmes d’échange local (SEL) existent aujourd’hui en France.

Vous pouvez télécharger le texte au format PDF ici